Quand Hollande avoue être mou

Politique Sports

jabbalehutt

A l’occasion d’une rencontre avec des amateurs de football, le président de la république a développé une défense de la mollesse en forme d’aveu.

François Hollande a rencontré plusieurs écrivains qui ont écrit pour un ouvrage commun des petits textes sur les joueurs de football mythique.

Il en a profité pour glisser un petit message politique, en parlant du célèbre joueur tchécoslovaque, Antonin Panenka : « Ça c’était un ballon tout mou. Parfois les mous peuvent atteindre la perfection, la subtilité, l’élégance, la surprise ».

Une manière de défendre son style, mais également un aveu sur sa mollesse légendaire…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *