Libération d’une djihadiste présumée

France

Flag_of_al-Qaeda_in_Iraq.svg

Une djihadiste présumée pourrait être libérée de prison à cause d’un problème administratif de vice de forme.

La jeune femme n’est autre que Farida Bekhaleb, accusée d’avoir recruté des jeunes femmes pour les transporter en Syrie, et dont trois frères sont partis faire le djihad en 2013.

Elle a été placée en détention provisoire il y a deux ans pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste.

La jeune femme, qui purge actuellement sa peine dans la maison d’arrêt de Lyon Corbas, pourrait être libérée très rapidement à cause d’une erreur de procédure administrative.

En effet, Fardia n’a pas reçu dans les temps sa convocation au tribunal… De quoi recouvrer la liberté plus tôt que prévu grâce à la justice française.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *