Gourvennec et Triaud : désaccord sur le gazon

Sports

foot_terrain

Par déclarations interposées, le président des girondins de Bordeaux et l’entraineur de l’équipe première du club ont fait part de leur désaccord concernant les conséquence de la pelouse pitoyable du nouveau stade de Bordeaux, le Matmut Atlantique.

Ainsi, après la large victoire des hommes au scapulaire sur la pelouse de Metz (3-0), l’ancien entraineur de Guimgamp a fait le lien entre l’excellente prestation de son équipe et la qualité de la pelouse locale :

« Le terrain, ici à Metz, est exceptionnel, vraiment exceptionnel, il est comme au Parc des Princes. Et nous, on a un terrain catastrophique… Forcément, c’est un problème, a critiqué le technicien. Bon, il n’y a pas que ça, mais c’est un gros problème pour un club comme Bordeaux d’avoir un stade si magnifique avec une pelouse aussi catastrophique. J’espère qu’il va y avoir de l’amélioration à ce niveau-là. »

Une critique visiblement partagée par les joueurs et que le président du club, Jean-Louis Triaud n’a pas apprécié, puisqu’il a déclaré, de son côté que :

« Ça chambre un peu dans le vestiaire. Après cette victoire et le mauvais résultat d’Angers, l’argument numéro 1 était la pelouse, a réagi le président de Bordeaux sur Girondins TV. Ils disent que là au moins, avec une pelouse pareille, on peut jouer au foot. Il me tarde que la pelouse du Matmut Atlantique soit très rapidement en bon état, ça enlèvera ce genre d’excuse qu’ils ne pourront plus utiliser. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *