Primaires : Hollande craint Juppé

France Politique

francois_hollande Global Panorama

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a annoncé, lundi 3 octobre, que le président de la république, François Hollande, attendrait les résultats des primaires de la droite (Les Républicains), pour décider s’il compte se présenter ou non. Une manière de choisir son concurrent ?

L’équation politique est simple pour François Hollande : tous les sondages le donnent largement battu par le candidat de la droite, dès le premier tour, et envoient Marine Le Pen en finale, contre le représentant des Républicains.

Pourtant, une petite lueur d’espoir subsiste pour notre président : en cas d’intronisation de Nicolas Sarkozy face à lui, Hollande pourrait avoir une petite chance d’accéder au second tour contre Marine Le Pen et ainsi d’être réélu.

A l’opposé, s’il devait se retrouver face à Alain Juppé, qui plait aux électeurs de gauche et du centre, François Hollande n’aurait aucune chance et serait assuré d’être humilié au premier tour des élections Présidentielles.

Selon de nombreux observateurs, le président attendrait donc de voir qui va remporter les primaires pour savoir s’il a une chance de rempoter la présidentielle, où non. En cas de victoire de Nicolas Sarkozy, il serait décidé à l’affronter une seconde fois, mais en cas de victoire d’Alain Juppé il déciderait d’abandonner, pour s’éviter une humiliation inutile.

Les déclarations faites ce matin par Jean-Christophe Cambadélis vont dans le sens de cette analyse et semblent confirmer que Hollande décidera de se présenter ou non, en fonction de son adversaire principal.

 

Crédit photo : Global Panorama, Flickr (Creative Common)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *