Baylet accusé de « violences graves » sur son assistante

France

violence_femmes

Une député écologiste a accusé le ministre de l’aménagement du territoire, Jean-Michel Baylet, d’avoir commis de « graves violences » sur son ancienne assistante.

Isabelle Attard n’était pas une parlementaire très connue jusque là. Non affiliée au groupe parlementaire des Verts, son statut de député indépendante ne lui accordait pas la parole publique.

Mais cette semaine, elle a bénéficié d’une tribune à l’Assemblée Nationale, dans le cadre du débat sur le projet de loi montagne, porté par le ministre Jean-Michel Baylet, figure bien connue de la gauche radicale, ancien candidat aux primaires socialistes, ancien président du RPG, propriétaire de la Dépêche du Midi.

La femme politique ne voulait pas parler du projet de loi, mais d’un tout autre sujet. Elle s’est ainsi exprimée sur le dépôt d’une plainte contre le ministre en 2012, pour des prétendues violences.

Dans un réquisitoire puissant, Isabelle Attard a interrogé Baylet de la sorte :

« Voici ce qu’elle a déclaré : elle était à votre domicile lorsque vous l’avez frappée au visage à plusieurs reprises. Vous l’avez enfermée chez vous et vous l’avez contrainte sous la menace de nouveaux coups à rédiger une lettre de démission puis vous l’avez chassée de chez vous entièrement dévêtue et pieds nus ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *