Mise en examen de François Bayrou

France

justice

Le ministre de la Justice, François Bayrou, a appris vendredi 19 mai, qu’il allait être mis en examen dans le cadre d’un procès pour diffamation.

La situation devrait être complexe à gérer pour François Bayrou. Alors qu’Emmanuel Macron a fait de la moralisation de la vie politique l’une des priorités de son mandat, promettant de ne pas nommer à des postes de ministres des personnalités ayant été mises en examen, le leader du Modem pourrait se faire licencier de son tout nouveau poste de ministre.

Sa situation est d’autant plus tendue qu’il est le ministre de la Justice, et qu’il doit mettre en place très rapidement cette future loi de moralisation de la vie politique censée symboliser le renouveau des pratiques politiques promis par le président de la République.

S’il respectait sa logique et ses engagements, Emmanuel Macron devrait donc demander la démission de François Bayrou. Mais ce dernier croit encore à ses chances de rester à son poste.

En effet, les faits qui lui sont reprochés ne sont pas très graves et ne concernent pas de mandat public : il est accusé de diffamation par une association qui lui reproche ses propos sur son honnêteté et son organisation, tenus en 2015.

On aura bientôt une première indication sur la force des convictions de notre nouveau président…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *