La Reine d’Angleterre dénoncée par les Paradise Papers

Economie International

La Reine d’Angleterre est cité dans les révélations dites des Paradise Papers, qui l’accusent d’avoir placé plusieurs millions de livres sterling sur des comptes offshores.

La monarchie anglaise va-t-elle survivre à cette nouvelle polémique ? C’est la question que l’aune est en droit de se poser à la lecture des Paradise Papers.

Ces révélations sont le fruit du travail d’enquête minutieux de plus de 70 journalistes issus des pays de tous les continents .

Elle a été essentiellement effectuée à partir de fuite de documents d’un cabinet international d’avocats, le cabinet Appleby, dont le siège social est installé aux Bermudes.

Si de nombreuses personnalités politiques et issues du monde des affaires y sont cités, c’est une autre personnalité qui a été remarquée : la Reine d’Angleterre elle -même !

En effet, selon les journalistes du Monde, la mère du Prince Charles dispose d’une propriété privée dont elle tire ses principaux revenus, le Duché de Lancaster, qui a placé 10 millions de livres aux îles Caïmans et aux Bermudes…

Alors que la popularité du Prince William, de son épouse Kate Middleton et de leurs deux enfants Georges et Charlotte, ont fait remonter la monarchie dans le cœur des anglais, cette affaire pourrait à nouveau menacer la monarchie britannique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *