Le monde du sport doublement endeuillé

Sports

Alors les événements sportifs de l’été se préparent, le monde du sport a été terriblement endeuillé la semaine dernière. Un cycliste belge et un footballeur français sont décédés en l’espace de quelques jours, venant semer la tristesse dans le rang des sportifs. 

Cela fait malheureusement partie des aléas du sport. Les équipes se font et se défont, plus ou moins dans la tristesse. Pour l’équipe de cyclistes belges, un véritable cataclysme l’a frappé en plein coeur. Un de ses coureurs, Michael Goolaerts, est décédé des suites d’un arrêt cardia-respiratoire alors qu’il s’était élancé sur la mythique course Paris-Roubaix, le 8 avril dernier. Transporté d’urgence aux CHU de Lille, le sportif n’a pas survécu.

« L’autopsie a confirmé l’hypothèse privilégiée, un décès lié à un malaise cardiaque et en aucun cas à sa chute. Il a fait un malaise sur le vélo, son coeur s’est arrêté, ce qui a entraîné sa chute », a rapporté Rémy Schwartz, le procureur de la République.

Le 7 avril, le club de football du Havre (HAC) a également était plongé dans la tristesse. Un de ses joueurs, promis a un grand avenir dans le monde du football, est brutalement décédé. Samba Diop, âgé de 18 ans, foulait la pelouse du club depuis ses cinq ans. Malgré une autopsie pratiquée sur le corps du jeune homme, les causes de sa mort restent encore indéterminées.

De ce fait, la ligue de football a ordonné un huit clos, empêchant ainsi toutes sortes d’hommages. Le club du Havre a tout de même tenu à réagir sur son site internet, en faisant part de son immense tristesse, de voir partir si tôt une future étoile du football français.

Outre Atlantique, toute une ville du Canada est sous le choc après le décès brutal de 15 membres de la même équipe de hockey sur glace, celle des Broncos de Humboldt.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *