Nordhal Lelandais : de nouveau face aux enquêteurs

France

Un mois après l’enterrement de la petite Maëlys, son meurtrier présumé Nordhal Lelandais est de nouveau entendu par les enquêteurs. Pour rappel, il avait rencontré la fillette lors d’une soirée de mariage en août dernier. L’ancien militaire, également accusé du meurtre du caporal Arthur Noyer, est depuis quelques semaines accablé par de nouveaux faits : une agression sexuelle sur sa cousine de 6 ans. 

Deux meurtres : Nordhal Lelandais, tueur en série ?

Il faut être très prudent lorsque l’on parle de tueur en série. En effet, pour être qualifié ainsi, il faut que le coupable laisse des signes distinctifs sur ses victimes, ce que l’on appelle une signature. Pour Nordhal Lelandais, l’affaire est bien plus complexe. L’été dernier, la disparition de Maëlys avait secoué la France entière. Son corps avait été retrouvé quelques mois après grâce aux indications fournies par Nordhal Lelandais, accablé par de solides preuves matérielles. Son nom a également été associé au meurtre du caporal Arthur Noyer, dont le corps avait été retrouvé quelques mois après sa disparition.

Bien que tout accable Lelandais, il reste meurtrier présumé tant que son jugement n’aura pas eu lieu. Depuis un mois, la famille de la fillette peut enfin faire son deuil. Après de nombreuses autopsies, la dépouille de leur fille leur a enfin été rendue. Sur les circonstances de sa mort, le suspect restait très vague : une violente gifle assénée aurait provoqué la mort de la fillette, lui brisant la mâchoire. Cependant, de récentes informations viennent mettre à mal la version de Nordhal Lelandais. En effet, les experts ont dénombré de nombreuses autres fractures, alors que l’ancien militaire parle d’une mort accidentelle.

« D’un coup je suis sorti de mon corps, je n’étais plus dans mon corps, comme si j’étais au-dessus de mon corps. Comme spectateur de ce qui se passe et je lui ai mis un coup de poing, je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas si c’est la drogue« , avait alors expliqué le suspect.

Vers une nouvelle mise en examen pour agression sexuelle

D’avance condamné pour les meurtres dont il est présumé coupable, Nordhal Lelandais s’enfonce de plus en plus. En effet, une vidéo retrouvée sur son téléphone portable démontre qu’il aurait agressé sexuellement une fillette de six ans, qui s’avère n’être autre que sa cousine. L’affaire est d’autant plus sordide que les faits se seraient déroulés une semaine avant le meurtre de Maëlys. Sous le choc, les parents de la petite victime ont porté plainte pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans.

Entendu par les enquêteurs, Nordhal Lelandais s’exprimera-t-il sur tous les sujets ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *