Rami Malek en janvier 2019

«James Bond» : Rami Malek a posé ses conditions pour jouer le rôle du méchant terroriste

Culture

 

Rami Malek a été approché par le réalisateur Cary Fukunaga pour jouer le terroriste dans le 25e volet de la saga « James Bond ». Si le rôle du méchant l’excite, l’acteur américain a tout de même tenu à poser certaines conditions pour ne pas faire d’amalgames.

Rami Malek a accepté d’être le méchant du 25e volet de la saga «James Bond». Il affirme qu’il aurait refusé de jouer un terroriste si ce personnage était lié « à une idéologie ou à une religion». L’acteur américain, d’origine égyptienne, redoute surtout les amalgames.

Un terroriste d’un tout autre genre

En effet, les vilains stéréotypés sont légion à Holllywood. Et jouer un terroriste, quand on est d’origine égyptienne, c’est forcément problématique. Les vieux clichés pourraient ressurgir. Rami Malek s’est donc assuré que son personnage ne serait pas détourné à des fins caricaturales. Il aurait posé ses conditions au réalisateur Cary Fukunaga : « On ne peut pas identifier [le personnage] avec tout acte de terrorisme reflétant une idéologie ou une religion (…). Si c’est la raison pour laquelle je suis votre choix, alors vous ne pouvez pas compter sur moi. ». Le cinéaste l’a immédiatement rassuré. Le méchant « est un terroriste d’un tout autre genre », lui aurait dit Cary Fukunaga.

Dans une interview accordée à un média américain, il a confié : « C’est un super personnage et je suis très excité à l’idée de le jouer. La seule chose dont j’ai discuté avec le réalisateur c’était de ne pas le relier à un quelconque acte de terrorisme impliquant une idéologie ou une religion. Ce n’est pas quelque chose que j’ai envie de rendre divertissant (…) C’est un terroriste différent de ce que l’on est habitué de voir au cinéma ».

Un Egyptien et fier de l’être

Il a rappelé au passage ses origines coptes, dont il se montre très fier. « Il n’y avait pas de première génération ni de seconde génération d’immigrés : je suis Egyptien. J’ai grandi en écoutant de la musique égyptienne. J’aimais Oum Kalthoum. J’aimais Omar Sharif, a-t-il précisé. Je suis tellement épris et intimement lié à la culture égyptienne. C’est la combinaison de qui je suis ».

Le film sort en salles en avril 2020

L’acteur de 38 ans est oscarisé pour sa prestation en Freddie Mecury dans Bohemian Rhapsody. Il a aussi joué dans State of Grace et Band of Brothers : L’Enfer du Pacifique.

Le 25e volet de la saga « James Bond » sort en salles le 8 avril 2020.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.