Le PSG face au défi Citizen

France Sports Une

À l’heure d’affronter Manchester City ce mardi en demi-finale retour de Ligue des champions, l’équation est à la fois simple et complexe pour le PSG. Il s’agit pour le club de la capitale de faire par deux fois au moins aussi bien que les 45 minutes du Parc des Princes.

Se préparer à souffrir. L’élément de langage distillé à longueur de conférence de presse par les Parisiens lundi à Manchester ne doit rien au hasard. En fait, il n’y a pas d’autres termes plus à même de prévoir le scénario qui attend les visiteurs de l’Etihad Stadium ce mardi. Face à Manchester City et ses deux buts inscrits au Parc, le PSG devra se montrer patient sans pour autant perdre le contrôle de la rencontre. Cela implique notamment d’être plus tranchant en attaque que lors de la première période du match aller sans tomber dans les travers de la seconde.

La bataille du milieu

La rencontre oppose deux formations habituées à tenir le ballon. Il sera donc primordial que l’une ou l’autre des équipes parviennent à mettre le pied sur le cuir. Et dans cet exercice, Paris a un atout majeur nommé Marco Verratti. Grâce à sa maîtrise et aidé par Paredes, l’international italien avait notamment permis aux siens d’acculer l’adversaire dans sa moitié de terrain il y a une semaine. Jusqu’à ce que l’équipe ne se décompose en seconde période. En l’absence de Gana Gueye suspendu suite à son expulsion du match aller, il faudra donc trouver le troisième homme idéal pour accompagner le duo Paredes – Verratti. Un impératif pour contrecarrer les velléités destructrices de Rodri, Gundogan et les autres.

L’attaque et l’énigme Mbappé

Kylian Mbappé jouera-t-il ? Le cas échéant, dans quel état évoluera-t-il ? Le cas du Français sorti en boitant à l’aller et absent à l’entraînement collectif lundi est le principal casse-tête de Mauricio Pochettino. Ce dernier devra pourtant trouver la juste combinaison afin de mettre en échec la défense Citizen parmi les plus solides de la compétition cette année. Mais au-delà d’être clinique, l’attaque francilienne aura la lourde tâche de se montrer utile quand l’équipe n’aura pas le ballon. Il s’agit en l’occurrence pour Neymar et Mbappé (s’il est aligné) d’effectuer les replis défensifs nécessaires pour soulager leurs coéquipiers. Un aspect du jeu qui a tant fait défaut au PSG sur ses propres installations une semaine plus tôt.

Pochettino et les siens partent avec moins de certitudes que lors des retours face au Barça et au Bayern. À voir comment l’équipe intègre cet aspect.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.