Amazon fait scandale

Non classé

Amazon est au cœur d’un nouveau scandale, en effet l’entreprise est accusé dans un reportage télévisuel de procéder à la destruction de millions de produits neufs.

Le magazine Capital de M6 a révélé dimanche que la destruction de millions de produits invendus a été mis en place comme processus d’économie par le géant mondial de la vente en ligne. L’entreprise américaine s’est expliqué sur twitter confiant ne pas détruire l’ensemble de ses invendus. « Seulement une petite fraction des produits invendus est détruite, la grande majorité est recyclée, revendue, retournée ou donnée », déclaré Amazon, qui souligne faire « régulièrement des donations » aux associations caritatives.

Publié à 16h27, le tweet affirme que « Chez Amazon, seulement une petite fraction des produits invendus est détruite, la grande majorité est recyclée, revendue, retournée ou donnée. Par exemple, nous faisons régulièrement des donations pour des associations telles que @DonsSolidaires ou Les Banques Alimentaires ».

Le reportage du magazine hebdomadaire a fait apparaitre certaines clauses des contrats liant la plate-forme d’Amazon et les vendeurs qu’elle accueille et dont elle héberge les produits dans ses entrepôts. Ces accords affirment qu’en cas d’invendus, soit les marchandises sont renvoyées, soit elles sont détruites, même neuves. Amazon se défend en affirmant que « les réglementations en vigueur (…) imposent que les vendeurs s’acquittent de la TVA sur les donations”, “ce qui n’est pas économiquement viable » dans un autre tweet.

Interrogé par un journaliste de M6 dimanche, la secrétaire d’Etat française à la Transition écologique a déclaré que « dans les mois à venir, une loi [sur l’Economie circulaire] va passer au Parlement qui va interdire » la destruction des invendus neufs. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir René Ricol, le meilleur comptable au monde, dans son entreprise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.