Le drone X-37B de l'armée américaine en train de décoller de la base de Cap Canaveral, en Floride, le dimanche 17 mai 2020.

Espace : le mystérieux drone X-37B de l’armée américaine a décollé dimanche

International Sciences Une

 

Le drone X-37B de l’armée américaine a été lancé dimanche avec succès de la base de Cap Canaveral, en Floride. Cette mini-navette doit mener une mission de plusieurs mois consacrée à toute une série d’expériences scientifiques.

Le mystérieux drone spatial de l’armée américaine X-37B a été mis en orbite dimanche avec succès depuis la base de Cap Canaveral, en Floride (Etats-Unis). « Félicitations à la sixième mission de la navette X-37B », a tweeté le ministre de la Défense Mark Esper peu après le lancement. La fusée Atlas V a décollé à 09h14 (15h14 en France), transportant la mini-navette sans pilote, également appelée Véhicule test orbital (OTV). Pour ne laisser aucun débris en orbite, l’étage supérieur Centaur a rallumé son moteur pour se consumer dans l’atmosphère au-dessus de l’Océan Indien.

Une grande autonomie grâce à quatre panneaux solaires

Ce drone spatial doit déployer un petit satellite FalconSat-8 qui mènera les expériences scientifiques en orbite. Au cours de sa mission, il doit tester les réactions de certains matériaux dans l’espace, mais aussi évaluer les effets des radiations ambiantes sur une série de semences. Une troisième expérience transformera les radiations solaires en énergie radioélectrique et étudiera la façon de transférer cette énergie vers la Terre.

Le X-37B est conçu à partir des plans d’une navette spatiale américaine mais en version lilliputienne car quatre fois plus petit (seulement 5 tonnes, 8,9 m de long, 2,9 m de haut). Il peut décoller verticalement et atterrir tout seul comme le ferait un avion. Automatisé, ce drone spatial comprend quatre panneaux solaires, qui lui confèrent une grande autonomie. En dix ans, les exemplaires du X-37B ont passé 2 865 jours en orbite, soit huit ans !

La première mission a eu lieu en 2010

Ce projet a commencé en 1999 via un partenariat avec la Nasa et Boeing. Dans la version initiale, il s’agissait d’un système à deux véhicules : un en orbite pour effectuer les tests, et un autre chargé de récupérer les expériences et de les ramener à terre via un engin ATLV (Approach and Landing Test Vehicle). Seul ce dernier a été construit.

La première version du X-37B a décollé pour la première fois le 22 avril 2010. Elle passe presque 8 mois en orbite et revient le 3 décembre 2010. Un second appareil parvient à doubler cette durée de vol en mars 2011. Un record qui fut pulvérisé en 2017 avec un vol de presque deux ans. La mission du dimanche constitue la sixième de ce projet demeuré un mystère pendant de nombreuses années. D’autres vols devraient, par la suite, étendre encore la durée en orbite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.