Inauguration d’un pont géant entre Hong-Kong et Macao

Economie International

C’est un titan de 55 kilomètres de long qui relie Hongkong, Macao et la Chine continentale par la ville de Zhuhai dans la province du Guangdong. Il a été inauguré après 9 ans de travaux par le président Xi Jinping.

A Hong-Kong, ancienne colonie britannique rattaché en 1997 à la Chine, certains voient d’un mauvais œil cette nouvelle infrastructure qu’ils présentent comme un raffermissement du pouvoir et de l’intervention de Pékin dans leur ville. L’intervention du pays le plus peuplé du monde a été particulièrement brève. Il a parlé devant un écran géant mettant en scène des feux d’artifices au-dessus du pont. D’après Le Figaro « l’infrastructure est constituée d’un pont autoroutier traversant l’estuaire de la Rivière des Perles et d’un tunnel sous-marin, auquel on accède grâce à des îles artificielles ». L’organe officiel du parti communiste chinois, le quotidien du peuple, qui parait en français, souligne à la fois les intérêts économiques mais aussi le rôle du pont dans le désenclavement des populations de la Baie des Perles.

Le coût final du pont est estimé aux alentours de 20 milliards de dollars soit 17 milliards d’euros. Il a été au cœur de plusieurs scandales en Chine mêlant morts de travailleurs et corruption de hauts responsables. De nombreuses ONG ont dénoncé l’impact sur l’écologie de la construction.

Cette construction pharaonique se comprend mieux dans la logique chinoise de développer au maximum son économie comme en témoigne la visite du premier ministre japonais au président Xi Jinping. La Chine cherche à multiplier ses atouts quitte à faire la paix avec le vieux rival qu’est le Japon. Selon Kristin Vekasi, professeure de sciences politiques à l’université du Maine « il semblerait que la guerre commerciale avec les Etats-Unis ait contribué à rapprocher un peu ». 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *