Poulailler

Pontivy : 6000 poules déchaînées tuent un renard à coups de bec

Insolite

S’ils étaient encore vivants, Jean de la Fontaine et tous les fabulistes n’en croiraient pas leurs yeux. Depuis quand a-t-on déjà vu des poules tuer un renard ? S’écriraient-ils en chœur. Pourtant c’est ce qui est arrivé en fin de semaine dernière, du moins si l’on en croit le seul témoin de ce fait incroyable, survenu dans un lycée du Gros-Chêne à Pontivy (Morbihan).

Une prise de bec entre une armée de poules déchaînées et un jeune renard inexpérimenté

C’est l’histoire incroyable d’une armée de poules qui se rebelle contre un renard, leur bourreau depuis la nuit des temps.

Jeudi dernier, les poules du lycée du Gros-Chêne à Pontivy (Morbihan) ont décidé de faire mentir la nature en mettant à mort un renard qui s’est aventuré dans leur poulailler. Ces poules sont plus de 6.000, selon Pascal Daniel, le responsable de l’exploitation. Il a raconté avoir découvert le corps du renard criblé de coups de bec, tôt le jeudi matin. « Je l’ai retrouvé picoré par les poules. Ce sont des poules en plein air qui ont l’habitude de lutter contre les buses. Donc quand le renard est entré dans le poulailler, elles en ont profité pour le chasser, et celui-ci s’est retrouvé pris au piège. Les poules, en groupe, l’ont coincé dans un recoin et se sont acharnées sur lui jusqu’à lui picorer le ventre », assure M. Pascal Daniel.

Ci-gît Sire Renard de Pontivy, descendant noblesse des canidés

Ci-gît désormais Sire Renard de Pontivy, descendant de la noblesse des canidés. En voulant s’offrir un souper aux poules dodues, il s’est retrouvé au milieu d’une armée de volailles. Une pluie de becs bien placés a eu raison de lui. On dira peut-être que c’est un renard avant tout. Mais que pouvait-il en face de 6000 poules hystériques ? Rien apparemment ! D’ailleurs, confie Pascal Daniel, c’est un jeune renard inexpérimenté alors que les poules étaient habituées à ce genre de joutes avec les buses. En tout cas elles ont pris leur revanche sur l’histoire. Elles ont vengé leurs espèces dont plusieurs membres ont fini dans le ventre des renards.

Ses aïeux se retourneront dans leur tombe

A présent, ce sont les aïeux de Sire Renard de Pontivy qui doivent se retourner dans leurs tombes de voir leur arrière-petit-fils finir sous les pattes des poules. Ah que les temps ont bien changé. Les jeunes d’aujourd’hui ne savent rien faire d’autres que de frimer à travers les bois à la recherche de belles renardes. Ç’eut été eux, il y aurait eu un carnage de poules ce jour-là et un festin inoubliable dans leur logis. Les panses en seraient bien remplies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.