Simulation du vol du mini hélicoptère

Nasa : Le petit hélicoptère qui volera sur Mars en 2021 est prêt !

International Sciences

Six ans après que l’idée a pris forme dans l’esprit des ingénieurs, le petit hélicoptère de la Nasa qui volera sur Mars en 2021 est enfin prêt. L’annonce officielle a été faite à l’issue de vols d’essais réussis dans une chambre à vide simulant l’atmosphère martienne. Le très petit hélicoptère sera embarqué avec le rover Mars 2020.

Lancée en 2013, la construction du mini hélicoptère martien pour la mission Mars 2020 est enfin terminée. Le petit engin est prêt à rejoindre la planète rouge, si l’on en croit la NASA qui vient de faire l’annonce. Selon l’agence spatiale, l’hélicoptère a dû passer une batterie d’essais dans une chambre à vide simulant l’atmosphère martienne. Et les tests sont concluants ! L’engin résiste bien aux conditions météorologiques de la planète rouge, version terrienne.

Il fallut reproduire les conditions de Mars sur Terre

Réaliser ces tests miniatures n’a pas été un jeu d’enfants pour la Nasa et son partenaire le JPL car il est très difficile de reproduire le climat de Mars dans un laboratoire. Sachant que pour atteindre les conditions de cette planète, qui est à seulement 1 % de la densité de l’atmosphère terrestre, il faut se situer à 30.480 mètres d’altitude, la Nasa a dû faire preuve d’ingéniosité. Elle a mis en place un micro terrain qui a les mêmes caractéristiques que la planète rouge. Concrètement, l’agence spatiale a créé une chambre à vide de 7,62 mètres de large, à l’intérieur de laquelle les principaux constituants de l’atmosphère terrestre ont été extraits et remplacés par du dioxyde de carbone, le composant principal du ciel de Mars. Mais ce n’est pas tout. Pour reproduire la faible gravité sur Mars, qui correspond à deux tiers de celle sur Terre, un câble motorisé a été relié au sommet du petit hélicoptère. La gravité martienne a pu être ainsi compensée. Ensuite, les ingénieurs de la Nasa ont été contraints d’inventer des pales qui tournent à 3.000 tours par minute, une cadence 10 fois plus importante qu’un engin du même type sur Terre. Enfin, le mini-hélicoptère a été doté de cellules solaires pour charger ses batteries lithium-ion et d’un mécanisme de chauffage pour affronter les températures glaciales de Mars, où les températures descendent jusqu’à moins 90 degrés.

Vous pouvez lire aussi : https://linfonews.fr/2019/03/09/crew-dragon-retour-sur-terre-reussi-pour-la-capsule-de-spacex/

L’intérêt de ce petit engin

Cet hélicoptère sera embarqué avec le rover Mars 2020 sur Mars. Il deviendra ainsi le premier objet volant dans le ciel martien, les sondes Vega 1 et 2 ayant juste largué des ballons sondes à leur passage sur Venus en 1985. Si ce petit engin d’à peine 1,8 kilogramme et de 10 cm de côté, réussit à survoler le ciel de Mars, ce sera une prouesse technologique inédite. Plus encore, l’hélicoptère permettra de pousser plus loin l’exploration de la planète rouge en rendant accessibles ses plateaux trop élevés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.