Une jeune femme dans une position érotique.

Morbihan : Plus de 150 photos porno affichées partout dans un village

France Insolite Une

 

Dans la nuit du 17 au 18 avril, un ou plusieurs individus ont placardé des photos pornographiques un peu partout dans la commune de Pleucadeuc, dans le Morbihan, annonce Ouest-France. Si le maire n’a pas souhaité porté plainte car estimant que les gendarmes ont mieux à faire en ce moment, ces derniers ont quand même ouvert une enquête pour tenter de retrouver le ou les coupable(s).

En cette difficile période de confinement due à la crise sanitaire du coronavirus, certains plaisantins trouvent tout de même le moyen de déranger les autres. Les habitants de Pleucadeuc, dans le Morbihan, ont eu droit à une blague torride le weekend dernier. En effet, comme le rapporte Ouest-France, un ou plusieurs individu(s) se sont amusés dans la nuit de vendredi à samedi à coller plus de 150 photos pornographiques un peu partout dans la commune. Ces clichés classés X ont été déchirés dans un magazine porno avant d’être collés avec de la mousse à raser sur des voitures, des panneaux de signalisation, le distributeur de pains, les portières, voire des jardinières.

« On a mis plus de 2 heures à essayer de tout enlever »

Les autorités de la petite commune ont appelé les gendarmes après la découverte. « Quand vous êtes réveillé à 4h du matin par les gendarmes pour ce genre d’affaire, vous vous en souvenez », s’indigne Loïc Balal, premier adjoint au maire de Pleucadeuc. « Avec les gendarmes du PSIG, nous sommes convenus qu’il fallait nettoyer le bourg avant le lever du jour et éviter ce spectacle à nos administrés, surtout aux plus jeunes. On a mis plus de 2 heures à essayer de tout enlever. Et certaines nous ont échappé… », explique à son tour le maire Alain Launay, choqué par cet acte inédit dans sa commune.

Le confinement monte-t-il à la tête de certains individus ?

« La gendarmerie a été alertée vers 3h45 par des habitants qui ont entendu du bruit et sont sortis mettant en fuite des individus, mais rien ne dit qu’il s’agissait des auteurs de ces dégradations », ajoute le maire. Alain Launay n’a pas souhaité déposer plainte. Selon lui, les gendarmes ont « autre chose à gérer en ce moment ». Mais ces derniers ont quand même ouvert une enquête pour tenter de retrouver le ou les coupable(s). Selon le maire de Pleucadeuc, « Le confinement et le temps printanier de la semaine dernière ont sans doute fait monter la sève chez l’un ou l’autre de nos administrés ». Une explication pleine d’humeur pour décompresser un peu après une nuit plus que bizarre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.