Paul Biya recevant au Palais de l’Unité, l’Ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou.

Cameroun : après 35 jours de silence, Paul Biya fait une apparition publique

International Politique Une

 

Après une absence prolongée de plusieurs semaines, Paul Biya a fait sa première réapparition publique le jeudi 16 avril. C’était à l’occasion d’une audience accordée à l’ambassadeur de France, Christophe Guilhou, accrédité à Yaoundé. Malgré cette preuve de vie, les rumeurs continuent de courir sur son compte à Yaoundé et Douala.

Sa dernière apparition publique remontait au 11 mars, aux côtés de l’ambassadeur des Etats Unis au Cameroun. Le président Paul Biya a refait surface le jeudi 16 avril à l’occasion d’une audience accordée à l’ambassadeur de France, Christophe Guilhou, accrédité à Yaoundé. « Je viens de recevoir au Palais de l’Unité, l’Ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou. Au menu de notre échange de cet après-midi : la gestion de la pandémie Covid-19 au Cameroun, en France et dans le monde », a tweeté en milieu d’après-midi le chef de l’Etat camerounais.

« Je l’ai retrouvé alerte, comme toujours »

Ce message sur les réseaux sociaux est accompagné de photos sur lesquelles on voit Paul Biya et son hôte assis à un bon mètre de distance l’un de l’autre. Tandis que l’ambassadeur français porte son masque de protection, le numéro camerounais n’en a pas sur le nez… Pour achever de convaincre les sceptiques, la vidéo de cette audience attendue par tous les Camerounais est diffusée à la télévision nationale, quelques heures plus tard. Avec ce petit commentaire de l’ambassadeur Christophe Guilhou sur le perron du palais présidentiel : « je l’ai retrouvé alerte, comme toujours ».

Si, sur les réseaux sociaux, certains se réjouissent d’avoir enfin des preuves de vie de Paul Biya, d’autres ont continué de soutenir que ces images procédaient d’un grossier montage. Depuis plusieurs semaines des rumeurs courraient sur le compte de l’homme fort de Yaoundé. Ses détracteurs le disaient très malade ou le donnaient pour mort. Selon ces derniers, le régime chercherait d’abord son remplaçant avant d’annoncer la nouvelle, craignant le chaos et des revendications.

Maurice Kamto a demandé à l’Assemblée nationale de constater la vacance du pouvoir

Vendredi dernier, l’opposant Maurice Kamto a lancé un ultimatum au chef de l’État. Il a déclaré que Paul Biya a « Sept jours pour s’adresser aux Camerounais » et « annoncer des moyens de financement » en faveur des « ménages » et des « entreprises », faute de quoi, a-t-il prévenu, « le peuple camerounais sera en devoir de constater sa défaillance et d’en tirer toutes les conséquences politiques ». Mercredi, il a même demandé à l’Assemblée nationale de constater la vacance du pouvoir, au prétexte du silence de Paul Biya.

Mercredi le Cameroun était le deuxième pays d’Afrique subsaharienne le plus touché après l’Afrique du Sud avec près de 855 cas positifs et 17 décès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.