Le président équato-guinéen Teodoro Obiang en compagnie de sa garde rapprochée

CFA : Teodoro Obiang propose de discuter avec la France au lieu de créer une nouvelle monnaie

Economie International

 

Alors que les Etats de l’Afrique de l’ouest se pressent de mettre en place une nouvelle monnaie nommée Eco, Teodoro Obiang, le président équato-guinéen, pense qu’il faudrait plutôt renégocier le CFA avec la France. L’homme fort de Malabo s’inquiète sans doute du taux de parité qui pourrait changer, défavorablement.

Teodoro Obiang préfère négocier le CFA que de se jeter dans l’inconnu

Lors de sa visite de travail vendredi à Libreville, le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a exprimé son souhait de voir les pays de la zone CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale) discuter librement de la question du CFA avec la France, plutôt que de se lancer dans la création d’une nouvelle monnaie.

«Nous devons négocier avec la France plutôt que de se lancer dans un processus de changement», a-t-il lancé. Puis il se montre un peu plus explicite : « Nous avons appris que l’Afrique de l’Ouest va peut-être changer sa monnaie, mais ici en Afrique centrale, on a déjà échangé nos points de vue sur le sujet, a révélé Teodoro Obiang Nguema. Mon point de vue est que nous devons négocier préalablement avec la France pour lui présenter certaines difficultés que nous rencontrons en relation avec la couverture qu’elle fait de notre monnaie, plutôt que de se lancer dans un processus de changement de cette monnaie».

Il s’agit là d’une déclaration aux antipodes des discours habituels du président équato-guinéen. Il fut un temps où celui-ci, revêtant le costume du panafricaniste, claironnait qu’il faut sectionner le cordon ombilical qui lierait l’Afrique à la France, à travers notamment la Françafrique. Et l’un des symboles vilipendés de ce réseau focardien est le Franc CFA, monnaie héritée de l’époque coloniale.

Blanc bonnet, bonnet blanc ?

En Afrique de l’Ouest, les 15 dirigeants de la CEDEAO ont accepté de créer une nouvelle monnaie, Eco, en 2020. Et apparemment, elle gardera la parité avec l’éco, comme l’a annoncé le président ivoirien Alassane Ouattara, à l’issue de sa visite à l’Elysée, la semaine dernière. Il avait déclaré : « Aujourd’hui, le taux de change de l’euro par rapport au Franc CFA est de 655,9. Et bien sûr, si les chefs d’État décidaient l’année prochaine de changer le Franc CFA en Eco parce que nous avons respecté tous les critères de convergence, ce taux ne changerait pas dans l’immédiat. ».

Ce qui fait dire à Teodoro Obiang qu’«Il ne s’agit pas seulement du changement du nom de la monnaie, mais de la nécessité d’avoir une monnaie forte qui peut rivaliser avec les autres économies».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.