Prédictions Météo Google IA

La nouvelle IA de Google capable de prévoir la météo en quelques secondes

Sciences

À défaut de pouvoir contrôler la météo, l’Homme se résout pour le moment à la prédire. Alors que les prévisions météorologiques sont aujourd’hui assurées par des supercalculateurs qui confrontent les observations de satellites et les relevés de différents appareils de mesure, Google a dévoilé une Intelligence Artificielle qui qui serait capable de prédire la météo à court terme en un laps de temps record…

Les limites du modèle de prévisions météorologiques actuel

Bien que les méthodes actuelles pour prédire la météo utilisées par les météorologues soient de plus en plus fiables et de plus en plus précises, elles n’en restent pas moins extrêmement lentes. Si ce fonctionnement ne pose aucun problème dans des endroits où le climat n’est pas soumis à des climats extrêmes et des variations rapides, ces méthodes empêchent de prédire rapidement l’évolution de phénomènes météorologiques violents.

Pour pallier à ce problème, Google a réfléchi à une Intelligence Artificielle capable de prédire rapidement une météo dans une zone proche de la zone scannée. Nourrie avec les relevés météorologiques des 2 dernières années aux États-Unis, les résultats sont d’ores-et-déjà prometteurs et encouragent les chercheurs à continuer le développement de leur intelligence artificielle.

L’IA de Google, 6 heures de prévisions en 1 minute

Les recherches menées par Google dans les domaines de l’Intelligence artificielle et de la prédiction météorologiques n’en sont qu’à leurs débuts, mais les résultats laissent à penser que cette nouvelle méthode de calcul s’imposera d’ici peu comme une référence dans la prédiction à court terme.

D’après les scientifiques ayant travaillé sur le projet, leur réseau neuronal est capable de fournir des informations fiables sur une plage horaire allant jusqu’à six heures à compter de la prise d’information, le tout avec une précision de l’ordre du kilomètre.

Les chercheurs de chez Google restent tout de même prudents. Ils ont conscience que leur modèle perd en fiabilité lorsque les prédictions vont au-delà des six premières heures. Les simulations traditionnelles, bien que plus lentes, redeviennent plus intéressantes que le réseau neuronal de Google sur la fiabilité des résultats.

Cette nouvelle méthode de calcul lancée par Google représente néanmoins une avancée majeure dans le domaine de la prédiction météorologique. De nombreux professionnels voient déjà le modèle s’appliquer à “la gestion des crises et [à] la réduction des pertes en vies humaines et en biens“.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.