Déconfinement : Roselyne Bachelot promet une aide aux filières culturelles

Culture Une

À l’aube d’un déconfinement progressif pour ce mois de mai, Roselyne Bachelot a annoncé le plan d’aide pour accompagner les différentes structures culturelles à la réouverture progressive au public. Les modalités d’aides sont encore en cours de précision mais elles seront accessibles pour tous, assure-t-elle.

Lundi 3 mai, la ministre de la Culture a fait le point sur les mesures à venir pour aborder ce déconfinement progressif. Elle rappelle dans un premier temps que le maintien du couvre-feu retardé petit à petit sera évidemment un frein aux activités culturelles du pays et que des aides en découleront naturellement pour soutenir les infrastructures.

Elle énumère les différents secteurs de la culture ainsi que des décisions majeures prises pour aborder cette période estivale à venir.

Salles de spectacle et cinémas, des jauges progressives à respecter

 

Concernant la réouverture progressive des salles de spectacle assises et des cinémas, 35% des capacités seront ouvertes dès le 19 mai pour les salles de 800 spectateurs et moins. À partir du 9 juin, le seuil sera augmenté à 65% des capacités. Il faudra attendre le 1er juillet pour une levée totale des restrictions si la situation ne s’aggrave pas. La vente de boissons, de popcorns et de confiserie restera dans un premier temps interdite pour ne rien risquer.

Les cinémas ont également accumulé un retard considérable après cette année blanche au niveau du calendrier des sorties. Les productions ayant repris depuis plusieurs mois, c’est un total de 400 long-métrages qui attendent patiemment une date de lancement pour paraître sur le grand écran.

Musées et monuments culturels

 

Du côté de l’ouverture des musées et monuments culturels en intérieur, un seuil de 8m2 par visiteur est exigé à la réouverture, et ce, jusqu’au 9 juin. Le seuil sera alors réduit à 4m2 par visiteur.

Roselyne Bachelot conclut avec un point sur l’emploi en secteur culturel en affirmant la nécessité d’assurer une continuité après l’année blanche de 2020. Les intermittents du spectacle étant les plus touchés, des scénarios sont envisagés quant à leur situation et à la suite des évènements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.