SpaceX : Le lancement de la capsule Crew Dragon prévu ce samedi

Non classé Sciences

Cette fois sera-t-elle la bonne ? Après plusieurs reports depuis fin 2017, la NASA a donné son feu vert pour le lancement d’un vol d’essai non habité du Crew Dragon de SpaceX. Ce vol d’essai aura lieu ce samedi 2 mars 2019, à 8 heures 48 minutes (heure de Paris) au pas de tir 39A du Centre spatial Kennedy de la Nasa, (Floride, États-Unis).

Crew Dragon en orbite du 3 au 8 mars

La NASA vient d’autoriser le lancement d’un vol d’essai non habité du Crew Dragon de SpaceX, plus d’un an après la date initiale de la mission. En effet, ce vol de démonstration devait avoir lieu depuis fin 2017, mais il a été reporté à plusieurs reprises pour diverses raisons. Parmi celles-ci l’on peut citer le Shutdown (fermeture partielle du gouvernement des États-Unis) qui a eu lieu du 22 décembre 2018 au 25 janvier 2019.

Cette fois-ci, il semble qu’il n’y a plus d’obstacles à l’accomplissement du vol d’essai tant attendu du Crew Dragon de SpaceX, sauf peut-être la météorologie. Mais le temps devrait être beau selon les prévisions de l’agence spatiale américaine. Et si les conditions météorologiques sont réunies, le décollage du Crew Dragon aura lieu à 8H 45 min, heure de Paris, ce samedi 2 mars 2019.

L’objectif de ce vol d’essai est de démontrer que le système de transport spatial de Crew Dragon est apte à conduire des équipages à destination de la Station spatiale internationale et de les redescendre sur Terre. Et si le vol est concluant, la NASA ne dépendra plus des capsules russes, indispensables depuis le retrait des navettes en juillet en 2011.

Une fois lancé dans l’espace, le Crew Dragon aura pour mission de s’amarrer à la Station spatiale internationale le dimanche 3 mars et de revenir sur Terre le vendredi 8 mars.

Un second vol habité en cas de succès

Durant son séjour en orbite, le Crew Dragon sera étudié avec minutie pour déceler les moindres failles. Les ingénieurs de la NASA vérifieront ses performances opérationnelles, les systèmes au sol, ses opérations en orbite, son amarrage et l’atterrissage. Seront également mis sous surveillance, l’avionique, la propulsion, le contrôle bord, les communications, la télémétrie, la distribution électrique, les panneaux solaires et la distribution électrique, entre autres. Et si des défauts n’ont pas été détectés sur l’appareil, la NASA lancera un second vol d’essai, cette fois habité. Les astronautes Bob Behnken et Doug Hurley en constitueront l’équipage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.