Giulia Gwinn, l'auteure de l'unique but de l'Allemagne contre la chine lors du 1er match de la poule B à la coupe du monde féminine 2019 en France

Coupe du monde féminine : L’Allemagne a fait l’essentiel face à la Chine (1-0)

Sports

 

Grande favorite de la poule B, l’Allemagne a bien député la Coupe du monde 2019 avec une victoire étriquée (1-0) sur la Chine au Roazhon Park, à Rennes. Les Chinoises se sont s’accrochées physiquement et psychologiquement, mais la défenseure Giulia Gwinn a délivré les Allemandes à la 66e minute.

Les précédents entre les deux équipes

L’Allemagne, 2e au classement FIFA, était opposée ce samedi à la Chine, 16e nation mondiale du football féminin, dans le cadre de la 1ère journée de la poule B de la coupe du monde 2019 en France. C’était le deuxième duel dans un Mondial entre les deux pays. L’unique précédent date de 1995, en Suède, où les Allemandes avaient gagné en demi-finales (1-0), grâce à Bettina Wiegmann. C’était également la 32e opposition entre les deux nations. L’Allemagne compte 16 succès, pour 6 nuls et 9 défaites.

Les Chinoises résistent aux assauts allemands

La Nationalmannschaft démarre la rencontre avec un pressing sur le camp chinois. D’abord à la 2e minute avec Alexandra Popp, la capitaine allemande, qui franchit sur l’aile droite et centre fort devant le but. Mais Shimeng Peng s’engage et écarte du bout des gants sous la menace de Svenja Huth. Une minute plus tard, Sara Däbritz frappe du pied gauche à une vingtaine de mètres. Sa tentative frôle le poteau gauche de Shimeng Peng, qui s’était détendue. A la 7e minute, Svenja Huth, très active, combine avec la Lyonnaise Dzsenifer Marozsan qui recherche sa partenaire avec une talonnade sur la gauche de la surface chinoise. Haiyin Wu, la capitaine, intercepte. L’Allemagne continue d’acculer la Chine avec une frappe de Dzsenifer Marozsan qui trouve la tête d’Alexandra Popp. Au terme du cafouillage, la défense chinoise sauve la balle sur la ligne pour un nouveau corner (23e min). Passée la trentième minute, les Chinoises retrouvent peu à peu leur esprit. A la 42e, elles croient avoir obtenu un penalty, mais l’arbitre canadienne fait signe de jouer et Kathrin Hendrich récupère la balle. Avant la pause (44e min), la gardienne allemande, d’Almuth Schult, réalise une double parade déterminante. Elle a d’abord détourné sur son poteau gauche la frappe du pied droit de Li Yang. Avant d’intervenir sur la tête de Rui Zhang et de se jeter dans les pieds de Li Yang.

Giulia Gwinn soulage l’Allemagne

Au retour des vestiaires, la Nationalmannschaft reprend le contrôle du jeu. Après plusieurs tentatives, notamment de la part de Dzsenifer Marozsan, l’Allemagne se détache sur un coup de pied arrêté. Giulia Gwinn récupère une frappe repoussée de la Lyonnaise et transperce Peng, à 20 mètres (66e min). Après ce but, les Allemandes essaient de doubler la mise et les Chinoises de revenir au score très rapidement, mais personne ne parviendra à ses fins.

Avec cette victoire, les doubles championnes du monde (2003 et 2007) prennent la tête du groupe B, en attendant le match Espagne-Afrique du Sud, prévu ce soir au Stade Océane du Havre.

Rappelons qu’en match d’ouverture hier, les Bleues ont laminé les Sud-coréennes par le score de 4 buts à 0.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.