Le PV signé par le policier uruguayen

Uruguay : une femme se fait verbaliser pour «beauté excessive»

Insolite

 

En Uruguay, une jeune femme a été verbalisée en fin mai par un policier pour sa « beauté excessive ». Si cette histoire a amusé la toile, elle n’est pas du goût des supérieurs de l’agent des forces de l’ordre, qui risque à présent une suspension, voire un licenciement.

Te amo mi bella !

En Uruguay (Amérique du Sud), un fait cocasse retient l’attention depuis plus de deux semaines. Il s’agit d’une déclaration d’amour peu commune, qui pourrait coûter cher au Roméo imprudent.

En fin mai dernier, un policier uruguayen s’est distingué pour un procès-verbal inédit. D’habitude, on s’attend à lire sur un PV, ce genre de note : « Excès de vitesse », « non-port de la ceinture », « consommation de stupéfiants »… Mais dans notre cas-ci la contravention est une déclaration d’amour.

En effet, un policier uruguayen en service au niveau du poste de contrôle à Paysandu, près de la frontière argentine, a collé une contravention à une jeune femme pour « beauté excessive ». « Imprudence dans la conduite (circulation sur la voie publique avec beauté excessive) ». Puis d’ajouter « Je t’aime», pour être on ne peu plus clair. Le PV a énormément circulé sur les réseaux sociaux et provoqué de nombreuses réactions.

Les avis sont partagés sur la drague du policier

D’une part il y a les internautes qui trouvent totalement romantique le geste du policier. Sa façon de draguer serait tout à fait originale. D’une part il y a ceux qui trouvent sa drague plutôt lourde et mal placée. Ils crient à l’abus de pouvoir car le policier aurait profité de son statut pour faire des compliments à la jeune femme. De plus, il n’aurait pas dû le faire dans l’exercice de ses fonctions. L’on aurait préféré qu’il se contente de faire son travail. Et si c’était une habitude pour lui de faire ainsi la cour à toutes les femmes qu’il interpelle sur la route ? s’interrogent certains quand d’autres estiment que le policier a aussi droit à l’amour.

En tout cas chacun y va de son commentaire selon sa conception de la drague. On aime ou on n’aime pas.

Usage excessif du code de l’infraction

Malheureusement pour le policier, ses supérieurs n’ont pas apprécié son comportement. Ils pensent que l’agent des forces de l’ordre a fait un usage abusif du code de l’infraction. Selon des médias locaux, dont El Telegrafo, une enquête a été ouverte par les autorités et le policier risque maintenant une suspension voire même le licenciement. Tout ça pour avoir voulu déclara sa flamme à une compatriote à la « beauté excessive ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.