Une jeune fille fumant une cigarette.

Australie : une ordonnance médicale bientôt nécessaire pour fumer ?

Insolite Une

 

Alors que l’Australie se montre déjà très restrictive en matière de consommation de tabac, une université locale suggère de présenter désormais une ordonnance médicale pour acheter de la cigarette. Une proposition qui ne devrait pas plaire aux fumeurs Australiens, se sentant déjà plus qu’acculés par le gouvernement.

Le nombre de fumeurs divisé par deux depuis 1990

L’Australie fait partie des pays les plus restrictifs au monde concernant le tabac. Premier État à avoir imposé le paquet neutre, il a fait grimper les prix des cigarettes jusqu’à 50 dollars australiens, soit plus de 30 euros. Aussi, le gouvernement a interdit la vente de cigarettes aux mineurs et sa consommation dans certains lieux comme les arrêts de bus, les festivals, les nombreuses rues…En outre, les autorités mènent une forte lutte contre les trafics clandestins et utilise régulièrement des campagnes de sensibilisation très agressives.

Stratégie payante puisque le pourcentage de fumeurs a sensiblement baissé. Dans les années 1990, 25 % de la population fumait. Aujourd’hui, ce chiffre a été divisé par deux. Et il pourrait encore chuter. En effet, dans une étude relayée par la presse australienne, l’université du Queensland propose une mesure encore plus radicale pour décourager les fumeurs. Elle suggère tout simplement d’obliger les consommateurs et consommatrices de tabac à présenter une ordonnance pour acheter leurs cigarettes. Cette nouvelle contrainte mettrait fin aux points de vente habituels puisque selon ce plan, les cigarettes ne seraient donc vendues que dans les pharmacies.

Une « vendetta contre les fumeurs » Australiens ?

Cette proposition de l’université du Queensland pourrait bien faire l’objet d’une proposition de loi, pour une application dès le 1er janvier prochain. Pour l’Austalian Tobacco Harm Reduction Association (ATHRA), une nouvelle réglementation prouverait que le gouvernement australien continue sa « vendetta contre les fumeurs » et la cigarette, considérée comme un « poison dangereux » de catégorie 7, au même titre que l’arsenic. L’association estime que les fumeurs et vapoteurs ne pourront pas passer par leur médecin généraliste pour obtenir cette ordonnance nécessaire. Car, seuls 8 médecins dans tout le pays auraient montré un intérêt pour la prescription des cigarettes.

A noter, la vente de produits nicotinés (hors cigarettes de tabac) est interdite en Australie. Toutefois, les habitants ont la possibilité d’en faire importer depuis l’étranger, dans la limite d’un stock de 15 mois maximum chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.