Des livres sur une étagère dans une librairie.

Littérature : le Prix Goncourt des Lycéens 2020 sera attribué le 2 décembre

Culture France Une

 

Le Prix Goncourt des Lycéens 2020, créé et organisé par le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et la Fnac, sera attribué le mercredi 2 décembre prochain. La sélection finale issue de ces rencontres régionales paraîtra en fin d’après-midi ce lundi.

14 romans sélectionnés par l’Académie Goncourt en 2020

Le 33e Prix Goncourt des Lycéens sera proclamé mercredi 2 décembre, soit deux jours après son grand frère le Goncourt, à l’issue d’une réunion en visioconférence d’un jury national de lycéens. C’est ce qu’a annoncé ce lundi dans un communiqué la Fnac, coorganisatrice de cette récompense littéraire avec le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Comme chaque année, l’organisation du prix se déroule par étapes, de manière à impliquer au maximum les 2 000 élèves des 56 classes participantes et à créer une forme d’émulation entre eux. Ces élèves âgés de 15 à 18 ans sont engagés depuis deux mois dans la lecture des 14 romans sélectionnés par l’Académie Goncourt. Avec l’aide des enseignants, ils échangent et aiguisent leur esprit critique. En raison du contexte épidémique, les traditionnelles « rencontres régionales » entre auteurs et lycéens, occasion pour les seconds d’assaillir les premiers de questions, ont eu lieu virtuellement du 5 au 13 novembre.

Des délibérations à huis clos et en distanciel

A l’issue de ces rencontres, les jurés lycéens ont pu délibérer en classe et désigner un délégué pour défendre leurs romans favoris lors des délibérations régionales, organisées ce lundi 23 novembre en visioconférence. La sélection finale sera annoncée en fin d’après-midi ce lundi. Quant à la finale, elle se tiendra le 2 décembre en huis clos et en distanciel à Rennes, berceau du prix. Cette année, les 13 délégués nationaux proclameront par communiqué le lauréat de la 33e édition du Prix Goncourt des Lycéens à la mi-journée.

Une récompense très prisée des maisons d’édition

L’an passé, Karine Tuil, qui venait de recevoir le prix Interallié, a été sacrée pour son roman « Les choses humaines » (Gallimard). Selon l’institut de marketing GFK, le Goncourt des Lycéens est la récompense littéraire qui entraîne le plus de retombées commerciales pour les maisons d’édition. Entre 2012 et 2016, un « Goncourt des lycéens » se vendait en moyenne à 395 000 exemplaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.