Lors du GP de Bahreïn dimanche, Romain Grosjean est miraculeusement sorti sain et sauf de l'incendie de sa monoplace après un terrible accident au départ du GP de Bahreïn.

GP Bahreïn  : miraculé d’un terrible accident, Romain Grosjean désormais favorable au halo

Sports Une

 

Romain Grosjean est sorti miraculeusement sain et sauf de l’incendie de sa monoplace après un terrible accident au départ du GP de Bahreïn, dimanche. Il doit sa survie à la réactivité des ambulanciers et surtout au halo, qu’il dit aimer à présent.

Lors du GP de Bahreïn dimanche, Romain Grosjean est miraculeusement sorti sain et sauf de l’incendie de sa monoplace après un terrible accident au départ du GP de Bahreïn. Peu après le départ, sa monoplace a fait une sortie de piste à la suite d’un contact avec une des roues du Russe Daniil Kvyat, puis a heurté à pleine vitesse les barrières de sécurité.

L’habitacle a ensuite pris feu, sans doute à cause de l’essence qui s’est écoulée. Après 25 longues secondes, le pilote français a pu s’en extirper grâce à la promptitude de l’équipe médicale. Le team principal de l’écurie de Grosjean, Guenther Steiner, a ainsi salué la « rapidité d’intervention des équipes de secours » et estimé que « les commissaires de piste et les gens de la FIA ont fait un boulot incroyable ».

« Je vais bien. Enfin, à peu près bien »

Transféré dans un hôpital militaire de Manama, la capitale du Bahreïn, situé à une trentaine de kilomètres du circuit de Sakhir, Romain Grosjean a publié un message rassurant sur les réseaux sociaux en soirée pour donner des nouvelles de sa santé. Tout sourire sur son lit, le Français a souligné qu’il devait la vie surtout au halo de sécurité. « Je vais bien. Enfin, à peu près bien », a d’abord écrit le pilote de la Haas avec des mains bandées. « Il y a quelques années, je n’étais pas favorable au halo mais c’est la meilleure chose que nous ayons introduite en F1 », a-t-il poursuivi. « Sans cela, je ne pourrais pas vous parler aujourd’hui. Merci à tout le staff médical, sur la piste comme à l’hôpital », a encore ajouté Romain Grosjean.

Un dispositif introduit en 2018

Le halo est le système de protection frontale du cockpit qui doit éviter que le pilote soit touché à la tête par des débris ou par un pneu détaché d’une autre monoplace. Celle de Grosjean ayant traversé le rail et étant ensuite coupée en deux, le halo a sans doute sauvé la vie du pilote. Ce dispositif a été introduit lors de la saison 2018, deux ans après la mort de Jules Bianchi, suite à un accident au Grand Prix du Japon. A l’époque, comme beaucoup d’autres pilotes, Grosjean avait montré son hostilité au Halo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.